forte forte

La force tranquille de Forte Forte

forte forte

Giada Forte © Koto Bolofo

A la fureur, forte_forte préfère assurément le silence. La marque italienne, lancée il y a 18 ans par Giada et Paolo Forte, avance discrètement mais avec assurance dans le paysage de la mode. Les deux frère et sœur livrent avec constance un vestiaire poétique, construit loin des concepts marketing, qui s’ancre dans une tradition textile héritée de leur grand-mère. Intemporalité et curiosité créative sont les maîtres-mots d’un duo qui a su, en restant connecté à ses racines, créer une forte identité de marque.  Au moment où l’Italie retrouve son activité après des semaines de confinement, Giada Forte se livre sur cette parenthèse imposée et sur l’aventure forte_forte à laquelle elle souhaite, plus que jamais, donner du sens.

 Par Inès Matsika

 A l’heure actuelle, l’Italie sort progressivement de plusieurs semaines de confinement. Comment et où avez-vous vécu cet épisode inédit ?

J’ai vécu cette expérience surréaliste dans ma ville natale, dans la campagne près de Vicence. J’ai consacré mon temps à une profonde introspection ainsi qu’à ma fille Stella. Ensemble, nous avons fait des choses simples : coudre de petites poupées, préparer des gâteaux et lire de beaux contes de fées comme ceux des frères Grimm. J’ai nourri mon être intérieur en adoptant un rythme lent, silencieux qui permet de voir, d’entendre, d’écouter et de reconnaître la responsabilité que nous avons envers notre monde. Et de réaliser, ainsi, le privilège que nous avons d’en faire partie.   

Quel a été l’impact sur forte_forte ?

L’impact a été fort, mais les choses n’arrivent pas par hasard. Dans l’industrie de la mode, nous avions tous besoin de nous arrêter, de ralentir et d’apprendre à revenir à un rythme humain ! Pendant cette période, nous avons essayé d’être émotionnellement plus proches des clients de forte_forte grâce au projet « Let’s bloom the world » lancé sur Instagram. Imaginé par mon compagnon, Robert Vattilana, directeur artistique de forte_forte, il traduit ici l’esprit de la marque et son engagement.

Nous voulions qu’ils ressentent que nous n’étions qu’un. Nos amis, comme tous ceux qui accompagnent notre aventure depuis des années, ont été invités à partager une photo personnelle d’une fleur en train d’éclore, et qui prenait un sens particulier à leurs yeux, au vu de la période.

Lire aussi: Le défi de la crise sanitaire pour les jeunes créateurs

forte forte
boutique forte forte

Boutique Forte Forte à Paris © Danilo Scarpati

forte forte
pantalon forte forte
forte forte

Quel est aujourd’hui le quotidien de la ville dans laquelle vous vivez ?

Aujourd’hui, la vie est presque revenue à la normale. Même si cette expérience a profondément touché le cœur et l’âme de tout le monde, les gens veulent rester positifs et confiants en l’avenir. Dans la région vénitienne où je vis, nous avons pris les règles de restriction très au sérieux dès le début de la crise sanitaire. Même si nous étions isolés, nous avons tous ressenti la force d’être une communauté, et chaque personne a pu aider ceux qui étaient dans le besoin. Nous conservons de ce moment un fort sentiment d’unité.

L’activité commerciale reprend, vous avez rouvert la boutique à Milan. L’épidémie a-t-elle engendré chez vous une réflexion qui pourrait amener certains changements au sein de votre label ?

Oui, certainement. Cela a renforcé ma conviction que nous devons tous produire moins, que la créativité n’a pas de saison et qu’elle doit être libre de s’exprimer véritablement. Aujourd’hui, la vente de vêtements doit être encore plus émotionnelle, ce qui a toujours été le credo de forte_forte. Les gens doivent se sentir rassurés et se reconnaître dans la marque qu’ils choisissent. L’authenticité, l’émotion et la préciosité des pièces doivent être les éléments incontournables d’une vraie créativité. Cela s’était perdu ces dernières années.

Lire aussi: Sakina M’Sa remet la mode responsable au centre du jeu

boutique forte forte

Boutique Forte Forte à Paris © Danilo Scarpati

Vous travaillez avec votre frère. Quelle est la qualité que vous appréciez le plus chez lui et qui se traduit dans la marque ?

Sûrement sa volonté et sa motivation à nous faire toujours évoluer, tout en restant fidèles à qui nous sommes. Paolo est une personne très timide et silencieuse, il aime travailler dans les coulisses. Il est l’esprit stratégique de forte_forte, tandis que je suis l’âme créative. Avec sa vision, il a réussi à construire, à partir de zéro, des fondations solides qui font de notre marque l’entreprise humaine qu’elle est aujourd’hui.

Être une fratrie vous-a-t-il aidé à conserver une vision commune sur le développement de la marque ?

Oui bien sûr, être frère et sœur permet d’être toujours sincères l’un envers l’autre, dans les choix nécessaires pour faire grandir – lentement et chaque jour – cette aventure. Avec mon frère, nous avons en commun l’amour de l’Italie, la passion pour l’éthique et pour une créativité authentique.

En quoi faîtes-vous vivre, avec forte_forte, le savoir-faire de votre grand-mère qui était à la tête d’une usine de maille?

Ma grand-mère et ma mère ont été deux muses inspirantes dans ma vie. D’elles, j’ai appris tout ce que je sais de la beauté des traditions locales, de l’émotion provoquée par les tissus et de la créativité instinctive.

boutique forte forte

Boutique Forte Forte à Paris © Danilo Scarpati

Que vous-ont-t-elle transmis de plus précieux ?

Grâce à ma grand-mère, j’ai compris que dans la vie, avec un sourire sincère et un esprit créatif comme les siens, on pouvait résoudre tous les problèmes. De ma mère – qui déjà dans les années 60 ne s’habillait qu’avec des pièces d’occasion des années 30 et 40 – j’ai appris que cette liberté était un art et que le style ne suivait pas les règles de la mode.

Avec forte_forte, vous dessinez une féminité tout en douceur et fluidité, en suggestion, plus qu’en démonstration. D’où cela vient-il et quelles sont les figures féminines auxquelles cela fait référence ?

Oui c’est vrai, la féminité que forte_forte dessine dans ses pièces est suggérée. Elle se révèle poétiquement mais n’est pas démonstrative. Je crois que cela vient de mon attitude envers la vie et de ma façon d’être féminine. J’aime toujours découvrir les choses petit à petit, avec respect … Dans la construction de mes collections, j’utilise beaucoup mes sens. Elles naissent toujours d’une sensation parfumée ou tactile. Je pense que j’ai également été très inspirée, au début de mon travail, par une belle collection de pièces de lingerie vintage des années 30 et 40, que ma maman avait trouvé dans un magasin ancien. La préciosité de ces pièces et la sensualité inscrites dans les moindres détails, dans les formes comme dans les couleurs, m’ont appris ce qu’est vraiment la féminité.

Vos collections sont souvent inspirées de lieux et de voyages. Après ce temps d’arrêt, quelle terre avez-vous envie de fouler ?

Celle des contes de fées !

forte forte
Giada Forte et Paolo Forte

Giada et Paolo Forte

L’héritage mode de Giada Forte

Votre première émotion mode

Je l’ai ressentie lorsque j’étais enfant et que je tricotais une écharpe pour ma petite poupée.

Une odeur liée à un souvenir de mode

Celle précieuse des roses du sud de la France. On m’en a offert pour les 10 ans de forte_forte, célébrés à Paris. Depuis, leur présence est devenue une tradition lors des événements d’ouverture de nos magasins.

Les créateurs de mode qui vous ont donné envie de faire ce métier

Dries Van Noten pour son incroyable culture mondiale et sa richesse dans la fabrication des tissus. Yohji Yamamoto pour la pureté de ses lignes.

Des artistes qui inspirent votre travail

Pina Bausch pour sa vision moderne et contemporaine de la danse, ainsi que du mouvement corporel féminin.

Deux musées préférés au monde

Palazzo Fortuny à Venise et le MoMA à New York.

www.forte-forte.com

Post a Comment

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription