salvatore ferragamo

3 choses à savoir sur la chaussure Vara de Salvatore Ferragamo

Sandales invisibles en fil de pêche, chaussures à plateforme en liège et talons glitter incrustés de miroirs. Toutes ces géniales inventions, nous les devons à Salvatore Ferragamo. Le bottier italien construisit un empire de la chaussure avec des créations audacieuses qui ont conquis les femmes dès les années 30. C’est pourtant un modèle assez sage qui deviendra le best-seller de la maison. En 1979, près de 20 ans après la disparition du créateur, sa fille Fiamma Ferragamo alors à la tête du style, imagine un soulier qui colle à la nouvelle émancipation des femmes : la chaussure Vara. C’est un carton ! 40 ans après la création du modèle iconique, la maison le revisite et invite 7 influenceuses à en donner une interprétation à travers la campagne virale #FollowVara.

Par Inès Matsika

Maika Monroe, dans les rues italiennes

1

L’histoire

On dit qu’elles ont brûlé leurs soutiens-gorge. Elles auraient aussi pu briser leurs talons hauts ! Un mythe – déconstruit depuis – raconte que dans les années 70, les féministes revendiquèrent ainsi la liberté des femmes et rejetèrent dans des mouvements rageurs tout ce qui symbolisait une contrainte à leur corps. Si ces gestes ne furent pas réels, les convictions –elles – l’étaient bien !

En 1979, l’époque est définitivement à une nouvelle approche de la garde robe qui doit accompagner des femmes actives, désireuses de gagner leur autonomie par le travail.

Fine observatrice, Fiamma Ferragamo le saisit bien. Elle décide que la maison, connue pour ses chaussures ultra-glamour, doit proposer aux femmes un modèle qui les accompagne au quotidien. Elle pousse encore plus loin le curseur du confort – qui était l’obsession de son père– et l’allie à un design élégant. Sa base de travail est un prototype, qui n’avait jamais été mis en production : la Lillaz. Une chaussure à bout rond et à talon bas, à laquelle elle donne un twist en l’ornant d’un nœud à ruban, fixé par une boucle dorée, signé Ferragamo.

2

Le clin d’oeil

On le sait : l’erreur peut s’avérer heureuse. Ici, elle est le fait d’un modéliste à qui on avait confié la tâche de concevoir la chaussure Vara avec un nœud en cuir. A la suite d’un malentendu, il apposa un nœud en gros-grain. Ce détail fut conservé et donna une touche particulière au modèle.

Maika Monroe, Tamu McPherson , Vanda Margraf

3

L’évolution

Pourquoi changer une formule gagnante ? La Vara est la chaussure la plus vendue de toute l’histoire de Ferragamo. Elle a bien sûr été revisitée, a connu des variations, mais le design d’origine est le même. Pour fêter ses 40 ans, la maison a demandé à 7 influenceuses d’adopter ce modèle –issu d’une édition limitée- et de le réinterpréter en fonction de leur style. La campagne #FollowVara met en scène les silhouettes de Tamu McPherson, Caroline Issa, Celine Agaard, Maika Monroe, Natalia Bonifacci, Vanda Margraf et Molly Chiang. Elles intègrent la Vara à leurs meilleurs looks. Ces stars des réseaux sociaux, dont le style est scruté à la loupe, représentent la nouvelle génération des femmes Vara.

www.ferragamo.com

Caroline Issa

Celine Agaard

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription