Peter Knapp : la mode, la mode, la mode

C’est une époque qu’on ne se lasse pas de voir en photos : celle des années 60 et 70. Les deux décennies, déterminantes dans l’histoire de la mode, virent les femmes se débarrasser de leur carcan vestimentaire. Le soutien-gorge n’est plus qu’une option, les jupes se raccourcissent et le pantalon devient une seconde peau. Les femmes, qui se libèrent, veulent gagner en mouvement. C’est ce mouvement, synonyme d’émancipation, que le photographe suisse Peter Knapp a immortalisé dans ses clichés.

La Cité de la Mode et du Design à Paris présente son témoignage dans l’exposition « Dancing in the Street, Peter Knapp et la mode 1960-1970 ». On y découvre plus d’une centaine de photographies au noir et blanc minimaliste, ou aux couleurs saturées, réalisées durant les heures de gloire de sa carrière. Des campagnes publicitaires pour des maisons de couture comme Courrèges, Yves-Saint-Laurent, Pierre Cardin ou des éditos mode pour des magazines influents (Elle, Stern, Vogue…). Le fil rouge de ce travail est le regard complice que Peter Knapp a su poser sur les femmes en pleine mutation. Sur ses photos, elle sautent, dansent, prennent des airs mutins et marchent avec détermination. Comme pour souligner leur nouvelle irrévérence.

Exposition « Dancing in the Street, Peter Knapp et la mode 1960-1970 » du 9 mars au 30 juin 2018, Cité de la mode et du design.

1 Comment

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription