Style et fureur de vivre à Paris dans une expo

Ce sont des images rares. Un pan de l’histoire parisienne tombé dans l’oubli. Au début des années 80, deux bandes rivales – les Vikings et les Panthers– s’affrontent dans Paris. Exit battes de base-ball, couteaux ou cutters pour se faire peur. Ici, on se défie à coup de looks ultra recherchés, inspirés des années 50.

Bananes laquées, costumes croisés et collants résille à bande couture sont portés comme des étendards par une jeunesse bigarrée, issue des banlieues et des quartiers chics. Black, blancs, beurs, garçons, filles convergent tous vers un seul quartier: le triangle Grands Boulevards, République et Gare de l’Est. Dans des clubs underground, les membres des clans se toisent, s’embrouillent et s’amourachent avec fureur.

A ces belles gueules venues pour en découdre sur le terrain de la mode, se mêle le photographe Philippe Chancel. Comme eux, il a vingt ans et comprend vite le caractère insolite et unique de ces rencontres. Pendant plus d’un an, il photographie en noir et blanc cette vie brûlante qui s’affiche sous ses yeux. Aujourd’hui, il ressort ces précieux clichés de ses archives. Il les a présentés en avant-première à Paris Photo en novembre dernier et les expose à la galerie Melanie Rio Fluency à Nantes. Durant 3 jours, on découvre des visage de « Rebel’s ». Un titre qui colle à la peau de cette jeunesse hype et multicolore qui hanta les nuits de Paris avec beaucoup de style.

« Rebel’s » du 20 au 23 décembre 2018.

© Philippe Chancel et courtesy Galerie Melanie Rio Fluency

 

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription