Takay

Yohji Yamamoto, l’œuvre en noir

C’est un éloge au noir. Celui que le créateur Yohji Yamamoto travaille sans relâche depuis ses débuts. Et que le célèbre photographe de mode Takay soigne de manière obsessionnelle dans ses clichés. L’artiste japonais croise sa passion et celle du maître couturier dans un livre paru aux éditions Damiani : Fluence the continuance of Yohji Yamamoto.

L’ouvrage présente une sélection des pièces les plus fortes produites, ces quarante dernières années, par le créateur de mode culte. Elles sont portées par des personnalités japonaises : acteurs, musiciens, mannequins, d’âges et d’allures différents. L’absence de légendes et de dates – elles ne sont présentées qu’à la fin de l’ouvrage – souligne l’intemporalité des vêtements de Yohji Yamamoto. On est frappé par la continuité du style et un esprit d’avant-garde dont le créateur ne s’est jamais écarté.

Aux côtés des archives du maître, l’autre vedette du livre est le Japon. On le découvre en toile de fond des prises de vue mode ou en pleine page. Takay s’éloigne des clichés poétiques sur son pays natal pour présenter une vision plus abrupte. Rues désertes et paysages tourmentés révèlent en creux le trouble d’un pays en proie à une interminable crise économique, malgré sa position dominante en terme d’innovation.

Sur 210 pages, les créations de Yohji Yamamoto dialoguent avec de sublimes photos de son pays. Une mise en perspective lumineuse, magnifiée par un noir et blanc intense.

Takay

Daisuke, Kamui, Nozomu Ryohei Yamada © Takay

 

Takay

Yukio Ninagawa © Takay

Takay

© Takay. En haut de page: Kako Takahashi, Rina Fukushi, Yuka Mannami, © Takay

 

Post a Comment

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription