Les photos coups de poing de Rankin dans un livre

Elles ne sont pas faites pour plaire, mais pour provoquer. Les photographies de John Rankin fascinent ou dérangent mais ne laissent personne indifférent. Dans son livre : « Unfashionable, 30 years of fashion photography», paru aux éditions Rizzzoli, l’artiste britannique revient sur trente années ébouriffantes de photographie de mode. Le titre illustre le caractère inclassable d’une œuvre qui s’est construite en dehors de toute règle, convention ou tabou. Depuis trente ans, Rankin se permet absolument tout en photographie. Le livre, qui est la première rétrospective de son travail, retrace ses périodes clés. Photographe mais aussi homme de médias, Rankin est à l’origine de titres qui ont diffusé son esthétique singulière dans les années 90 et 2000. Avec le journaliste Jefferson Hack, il fonde le magazine Dazed and Confused, puis Another Magazine, et se lance en solo dans l’aventure Hunger. Tous ces supports ont permis à Rankin d’écrire sa légende à travers des images pop ou hautement érotiques et des portraits de stars décalés. Madonna, Tony Blair, Kate Moss et même la Reine Elisabeth II se laissent séduire par l’irrévérence de celui qui se déclare être le « meilleur photographe du monde ». Derrière une volonté de bousculer l’oeil, se cache une réflexion profonde sur le corps, les canons de beauté imposés par la société et le politiquement correct de manière général. Rankin défie la norme et veut la renverser. Avec lui, l’étrange, le bizarre sont les chemins à suivre, dans lesquels il nous invite à nous perdre, le temps d’un cliché.

Post a Comment

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription