Bastiaan Woudt

La vie en noir et blanc de Bastiaan Woudt

Bastiaan Woudt n’est pas un photographe de mode. Mais son art, très en vogue, joue des codes couture en mettant en scène des pièces magistrales – le plus souvent des chapeaux – qui donnent de la puissance et un côté énigmatique à ses modèles. L’exposition « Bastiaan Woudt : Hidden » à l’Atlas Gallery, à Londres, dévoile le talent du néerlandais, basé à Amsterdam.

Inspiré par des maîtres comme Irving Penn, Richard Avedon ou Man Ray, l’artiste autodidacte a fait le choix de privilégier le noir et blanc pour donner de la profondeur à son travail. Ne pas figer son art dans une époque, le dépouiller de toute référence trop marquée font aussi partie de ses obsessions.

Bastiaan Woudt se révèle un amoureux du gros grain et des zones floues. Ses clichés se distinguent par une force graphique et par un jeu de contrastes qu’il maîtrise.

L’exposition met en relief sa complicité avec sa muse, Tinotenda Mushore, qui participe grandement à la beauté des oeuvres présentées.

Jusqu’au 5 septembre 2020.

Lire aussi: L’envol de Frank Horvat

Bastiaan Woudt

Halo 2019 © Bastiaan Woudt, image courtesy Atlas Gallery

baastian woudt

Two hats, 2019 © Bastiaan Woudt, image courtesy Atlas Gallery

En haut de page: Disk, 2020 © Bastiaan Woudt, image courtesy Atlas Gallery

Post a Comment

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription