La mode croquée par l’illustratrice Mouchy

Illustration contre photo de mode. A cette bataille inégale, c’est la photo qui s’est imposée en maître au 21ème siècle. Parmi les talents oubliés, l’illustratrice Anna-Katharina Daisenberger alias Mouchy, revient sur le devant de la scène dans le livre « Cinquante ans de mode illustrée par Mouchy » d’Anne Chabrol, paru aux éditions du Chêne. Un ouvrage qui nous replonge avec délice dans la discipline et nous fait redécouvrir le parcours d’une femme qui croqua le travail des plus grands noms de la mode de 1960 aux années 2000. Les créations de Balenciaga, Givenchy, Dior, Yves Saint Laurent et de Courrèges, pour ne citer qu’eux, sont immortalisées sous son trait et font l’objet de parutions dans les plus grands magazines (Elle, Vogue, Marie-Claire…). Dans son ouvrage, les croquis sont regroupés par décennie. Dessins, pastels, aquarelles et collages offrent une analyse en images des grands courants de la mode. Une place est aussi faite au verbe à travers des témoignages de couturiers, de directeurs artistiques, de rédactrices de mode qui travaillèrent avec elle. Tous soulignent la beauté et le caractère intemporel du style de Mouchy. Pierre Cardin disait d’elle : « le trait de crayon de Mouchy a su traduire mon style et une époque. Ses croquis expriment aussi bien qu’une photographie la coupe et le volume de mes créations, ce qui est essentiel pour moi ». En 192 pages, la dessinatrice se voit décerner le titre de grand témoin de la mode. Il était temps.

Post a Comment

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription