Longchamp, 70 ans de mouvement

De maroquinier à maison de mode, il n’y a qu’un pas que Longchamp saute allègrement. La griffe familiale, qui fête ses 70 ans, monte en puissance dans le secteur du prêt-à-porter avec un premier défilé organisé à New York en septembre dernier et une nouvelle égérie star des réseaux sociaux : Kendall Jenner. Une évolution de la marque pertinente qui s’appuie sur son expertise du cuir, son savoir-faire et un goût insatiable des défis depuis sa création en 1948.

Une maison de mode au galop

La tour 3 du World Trade Center était l’endroit où il fallait être le 8 septembre 2018. Dans le gratte-ciel se déroula un événement attendu par le milieu de la mode : le premier défilé Longchamp durant la Fashion Week new-yorkaise. Du haut des sommets de Big Apple, la marque présenta sa collection printemps-été 2019. Sur le catwalk, des amazones en tenues chics et bohèmes défilaient en rythme face à un public conquis, dont faisait partie Kendall Jenner. La nouvelle égérie – mannequin à l’influence indéniable – symbolise le virage pris par la maison : s’ancrer davantage dans le prêt-à-porter. Lancée il y a une dizaine d’années, la ligne a pris le temps de se développer, de s’affirmer pour afficher aujourd’hui une image plus forte. Dès le départ, son concept était singulier: partir du sac pour développer les collections de vêtements. Maroquinier avant tout, Longchamp invente une silhouette où les éléments des sacs – couleurs, matières, détails – sont transposés au prêt-à-porter. Sur le podium, les sacs vedettes mettent en lumière un vestiaire affirmé, ponctué de franges, d’imprimé léopard et naturellement de cuir. Matière fétiche de la marque, le cuir sert de fil rouge aux collections de maroquinerie, de prêt-à-porter et de souliers. Plus qu’un simple matériau, il est un emblème, à l’origine de la naissance de Longchamp et au cœur de ses plus grands succès.

 

Au commencement était la pipe 

Gainer des pipes de cuir, il fallait y penser ! C’est l’idée qui vient à Jean Cassegrain aux lendemains de la seconde guerre mondiale. Alors que les pipes qu’il vend dans la civette familiale « Au Sultan » connaissent un gros succès auprès des soldats américains mobilisés à Paris, leurs ventes baissent après leur départ. Pour remettre le commerce à flot, il transforme les banals articles pour fumeurs en objets de luxe. Son idée : faire appel aux meilleurs artisans de Paris pour gainer les pipes de cuir en appliquant un savoir-faire sellier. C’est un succès en France comme à l’étranger – Elvis Presley fait partie des fans ! – qui le pousse à fonder sa marque d’accessoires en 1948 baptisée Longchamp. C’est le début d’une aventure portée par Jean Cassegrain et sa famille qui le soutient pour développer la marque. Très vite, le créateur pose les principes qui scellent encore aujourd’hui la réussite de Longchamp: savoir-faire, innovation et ouverture à l’international. Dans le catalogue, les articles pour fumeur sont rapidement rejoints par de la petite maroquinerie pour homme, par des bagages et enfin par de la maroquinerie pour femme qui deviendra au fil des années le cœur d’activité de la maison. Aujourd’hui à la tête de Longchamp, la deuxième et troisième génération Cassegrain – fils et petits-enfants du fondateur- poursuivent son impulsion en explorant sans cesse de nouveaux terrains créatifs, en faisant rayonner la marque à l’étranger et en promouvant un savoir-faire artisanal propre à la France.

Au centre Philippe Cassegrain, Directeur Général entouré de ses enfants Olivier Cassegrain, responsable du secteur USA, Jean Cassegrain, Président Directeur Général, Sophie Delafontaine, Directrice Artistique

Atelier de Segré

Un savoir-faire artisanal

Il se plie tel un origami. Se porte légèrement au creux du coude. Séduit les poignets des femmes, d’ici et d’ailleurs. Objet international et transgénérationnel, le sac Le Pliage est le modèle iconique de Longchamp depuis sa création en 1993 par Philippe Cassegrain, fils du fondateur et actuel Directeur de la maison. Son secret pour durer : une confection ingénieuse- alliant toile et cuir de Russie- issue des ateliers de la maison. Il est l’illustration d’un savoir-faire artisanal, né dans le premier atelier de Segré en 1959, et que la maison fait perdurer dans ses autres sites de production. Si les gestes s’y répètent, rien n’est pourtant figé. A chaque collection Longchamp tente de pousser plus loin son expertise du cuir ou de se réinventer à travers des capsules imaginées avec différents artistes, ou créateurs qui revisitent le sac Le Pliage. Jeremy Scott, Mary Katrantzou, Michel Gaubert et plus récemment Shayne Oliver ont mêlé leur esthétique et leur vision à celle de Longchamp. Des collaborations pointues pour une marque qui veut définitivement pénétrer dans une ère plus mode.

 

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater des PORTRAITS de jeunes créateurs, des FOCUS sur des marques culte et des NEWS sur la culture mode.

Inscrivez-vous

NEWSLETTER

Merci pour votre inscription