Dans les coulisses du défilé couture de Sonia Rykiel

C’est une invitation qui ne se refuse pas. Pour fêter les 50 ans de Sonia Rykiel, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a convié la maison à défiler le 2 juillet dernier, lors des présentations Haute Couture de l’automne-hiver 2018-2019. Une première pour la marque qui profite de l’événement pour dévoiler son savoir-faire et lancer la ligne « L’Atelier ». Immersion dans les ateliers Rykiel pour découvrir la naissance d’une collection.

Le style Rykiel version couture

Le paradoxe est cocasse et aurait plu à Sonia Rykiel, la pionnière de la démocratisation du vêtement, disparue il y a deux ans. Sa maison fondée en 1968, qui balaya les contraintes de la mode féminine en inventant une garde-robe pratique, défila pour la première fois lors de la semaine de la Haute Couture. A quoi pouvait-on s’attendre sur les podiums ? A des robes du soir aux volumes exubérants ? A des jeux de matières flamboyants ? A des fanfreluches à n’en plus finir ? Rien de tout cela. La maison est restée fidèle à elle-même en proposant des lignes simples, accessibles, avec une juste dose d’opulence. « Le challenge était de créer des pièces qui sont à la fois spéciales mais anti-précieuses, et adaptées au quotidien de la femme actuelle. J’avais aussi envie d’insister sur les silhouettes iconiques qui sont devenues le fondement du style Rykiel depuis les cinquante dernières années » explique Julie de Libran, la Directrice Artistique. Sur le catwalk, la styliste dressa l’inventaire des « best-of » de Rykiel, auxquels elle administra une surdose de glamour. Cabans, robes à rayures, trenchs, smokings, pulls en jersey se succédèrent dans une proposition couture. Le noir, synonyme de séduction chez Rykiel, domina et les mots, chers à la fondatrice, s’invitèrent sur une étonnante robe-pull.

Julie de Libran, Directrice Artistique, dans l’atelier Rykiel

Mise en lumière du savoir-faire Rykiel

Bien qu’elle soit une maison de prêt-à-porter, Sonia Rykiel a toujours eu un atelier dédié à sa confection. Son savoir-faire ne date pas d’hier. Aujourd’hui, la marque lève le voile sur des décennies de techniques mises au point pour définir le style Rykiel. La ligne « L’Atelier » cousue à la main revisite les pièces emblématiques avec un twist couture. Les modèles signature sont rehaussés de sequins, de plumes, de broderies et de jeux de transparence. Pour cette collection particulière, les artisans ont hissé la maille à un niveau supérieure, en jouant des volumes, en faisant rimer grand luxe et fantaisie nonchalante. La collection est éditée en série limitée et peut être fabriquée sur commande. Pour ce rendez-vous inattendu, Sonia Rykiel a réussit le pari de rendre portables des tenues de haut vol. La « Reine du tricot » aurait dit bravo !

Laisser un commentaire